Conséquente augmentation du nombre d'inscrits à Pôle Emploi, dans les îles du Nord, en 2020


22 mars 2021

Le nombre de demandeurs d'emploi a fortement augmenté, entre décembre 2019 et décembre 2020, dans les îles du Nord : +16,7% à Saint-Martin et +23,3% à Saint-Barthélemy. Toutes les tranches d'âge sont concernées, selon les bilans 2020 réalisés par la DIECCTE Guadeloupe.

Il en ressort que le chômage est fortement reparti à la hausse, alors que le nombre d'offres d'emploi a nettement chuté.

Les fins de contrats ou de mission d'intérim et les ruptures conventionnelles sont en tête des motifs d'entrée à Pôle emploi.

La DIECCTE n'évoque pas la crise sanitaire, dans ses rapports, mais nul doute que la Covid-19 est en grande partie responsable de cette situation catastrophique, dans ces territoires où l'économie est portée par le secteur touristique.

 

Le marché du travail à Saint-Martin, bilan 2020

Sur un an, entre décembre 2019 et décembre 2020, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 16,7%, à Saint-Martin, dans les catégories A, B et C* (+19,5% en catégorie A). Un taux synonyme de 757 nouveaux inscrits à Pôle Emploi. Ils sont 5279 au total, dont 4760 sans aucune activité professionnelle. Près de la moitié de ces personnes (43%) est au chômage depuis plus d'un an.

Toutes les tranches d'âge sont concernées par cette hausse : les moins de 25 ans (+19,7%), les 25/49 ans (+16,2%) et les plus de 50 ans (+16,4%).
Depuis 2001, l'emploi des séniors se dégrade constamment. Les 50 ans et plus  sont davantage concernés par les demandes longue durée.

61,9% des actifs à la recherche d'un emploi sont des femmes, au sein de la collectivité. Mais la hausse du chômage touche davantage les hommes (+22;7%), que ces dames (+17,6%).

L'embellie est difficile à entrevoir, dans la mesure où le nombre d'offres d'emploi, collectées par Pôle Emploi, lui, a diminué en 2020. En effet, après une belle année 2019 où il avait augmenté de 35,6%, il y a eu 37,6% de postes à pourvoir en moins, l'an dernier.

Le marché du travail à Saint-Barthélemy, bilan 2020

Même constat alarmant, sur le petit territoire de Saint-Barthélemy, où le nombre d'inscrits à Pôle emploi a augmenté de 23,3% (26,2% en catégorie A), entre 2019 et 2020. La tendance à la baisse du chômage, constatée lors des deux années précédentes, est donc bel et bien inversée. 481 personnes recherchent du travail, sur l'île.

Comme dans la collectivité voisine, toutes les tranches d'âge sont impactées par cette hausse, mais ce sont très majoritairement les jeunes de moins de 25 ans qui paient les frais de la conjoncture actuelle, avec un bond de 64,7%. Les 25/49 ans -+27,2% et les séniors (+6,7%) sont moins touchés.

La demande d’emploi de longue durée (un an ou plus) augmente de 35,6 %, en catégories A, B et C. 

57,4% des demandeurs d'emploi sont des femmes, malgré le fait que, comme à Saint-Martin, la hausse du chômage touche davantage la gente masculine (+29,7% pour les hommes, contre +19% pour les femmes).

L’augmentation du nombre de seniors inscrits à Pôle emploi connait un rythme très rapide, depuis 2008.

Là encore, l'embellie des années précédentes est de l'histoire ancienne. Le nombre d’offres d’emploi, collectées par Pôle Emploi, s’établit à 152, à Saint-Barthélemy, en 2020 et baisse de 27,6 %, sur un an, après une hausse de 289,0 % en 2019.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article